3.1.07

The project:


The Suburbe's project didn’t appear to relaunch the quarrel or to demystify the Graffiti concept or cultural/ urban intervention. We intend to give our personal vision and develop new photographic possibilities by presenting what better is made in this artistic field (which we stumble daily).
In a dignificador and pleasant format for who sees it, we hope that our intention is reached and also not to become in a bunch of monotonous wall’s photographers...

Two cameras, two visions, different places
Siri
Formiguinha from
Formiguinha Atómica

Feel free to contact us: sokedih [at] gmail.com



Information about European Graffiti

Speerstra – Graffiti and Comteporanry Art: http://www.speerstra.net/

Le phénomène Graffiti
Le phénomène que nous pouvons observer aujourd'hui et partout dans le monde s'appelle le Graffiti. Tout a commencé à Philadelphie en Pennsylvanie à la de la fin des années 60 avec des graffeurs comme Cornbread et Cool Earl. Le mouvement graffiti a très vite pris de l'ampleur à New York. Des milliers de noms peints à la bombe firent leur apparition sur les bâtiments, boîtes aux lettres, cabines téléphoniques, tunnels, bus et finalement sur les rames du métro.

Les tags de Taki 183 étaient visibles dans tout New York, Interviewé par le New York Times en 1971. Demetrius de son vrai nom et d'origine grecque, 183 était le numéro de la rue où il vivait. Son travail de coursier lui permit d'inscrire son nom partout pendant ses heures de travail. D'autres graffeurs connus de cette période étaient : Joe 136, Barbara and Eva 62, Eel 159, Yank 135, Julio 204, Frank 207…

La culture Hip Hop aux Etats-Unis et en Europe
La culture Hip Hop était devenue très populaire aux États-Unis et commençait à se développer en Europe au début des années 80. "Planet Rock" par Afrika Bambaataa devint un hit planétaire, les graffeurs New-Yorkais furent invités à exposer leur travail dans les galeries d'art européennes et les Breakdancers du Rock Steady Crew débutèrent leur tournée. Le Hip Hop et le graffiti etaient largement diffusés à travers les médias. Le graffiti apparaissait régulièrement dans les clips vidéos et les livres. Des Films comme "Style Wars" de Tony Silver et Henry Chalfant et "Wild style" de Charlie Ahearn décrivent le mouvement graffiti.

De jeunes artistes graffiti comme Zephyr, Dondi White, Lee et Seen sont considérés comme des rock stars par la scène montante du Hip Hop européen.


Le livre de Henry Chalfant et Martha Cooper intitulé "Subway Art" devenait rapidement la bible du graffiti pour les jeunes graffeurs et b-boys de Los Angeles à Amsterdam. Le second livre de Chalfant, sorti en 1987 et intitulé "Spraycan Art", documentait le graffiti sur murs à travers le monde.

link do postPor siri, às 12:00  comentar



O Suburbe não surge para relançar a discussão ou desmistificar o conceito de cultura/ intervenção urbana.

Somos autoras das fotografias não das intervenções.

Isto é um blog, logo, as impressões eventualmente espelhadas são pessoais.


Para qualquer devaneio, existem as caixas de texto...




 
comentários recentes
Achei este blog bastante interessante e queria seg...
Mário Belém, Pedro Soares Neves, Vanessa Teodoro, ...
El St e Dalaiama :) obrigado pela foto, vocês cont...
Parabéns!Este site é espectacular, as fotos são ex...
It is sad that they are gone. Really want to come ...
Unfortunately, they didn't survided long. :(Hope f...
portugal street artist are very very good. I saw a...
Wow! It's so nice to see my diabinho here. thanks!...
grazi.
posts mais comentados
7 comentários
4 comentários
4 comentários
3 comentários
arquivos
2012:

 J F M A M J J A S O N D


2011:

 J F M A M J J A S O N D


2010:

 J F M A M J J A S O N D


2009:

 J F M A M J J A S O N D


2008:

 J F M A M J J A S O N D


2007:

 J F M A M J J A S O N D


coisas e cenas


Licença Creative Commons

visitor stats

hit counter